DIVERS COMMUNIQUÉS

 

MESSAGE DE Mgr NOËL SIMARD POUR L’ANNÉE PASTORALE 2018-2019

 AVEC ESPÉRANCE, ON SORT!

 Tel est le thème qui guidera les paroisses et les communautés de notre diocèse pour l’année pastorale 2018-2019.   A l’invitation du pape François qui nous veut Église missionnaire et en sortie, nous voulons continuer d’être une Église présente au monde et tournée résolument vers l’avenir.

 UNE ESPÉRANCE MISE À L’ÉPREUVE

Mais notre espérance aujourd’hui est mise à dure épreuve dans un monde encore trop marqué par la violence, l’injustice, la misère et l’exclusion. Comment espérer devant le vide spirituel de tant de nos concitoyennes et concitoyens et l’indifférence face à Dieu et l’Église? Comment croire en l’avenir dans cette situation de crise que traverse présentement notre Église, crise causée particulièrement par le scandale des abus sexuels et la dissimulation par les autorités, le manque de relève et les conflits au sein même de notre Église?

 UNE ESPÉRANCE À TOUTE ÉPREUVE

Lors de son voyage en Argentine, le pape François disait : « Ayez toujours dans vos cœurs cette certitude que Dieu marche à vos côtés; Il ne vous abandonne en aucun moment. Ne perdez jamais l’espérance! Ne l’éteignez jamais de vos cœurs…Dieu est le plus fort! Dieu est notre espérance! (Homélie à Aparecida, 24 juillet 2013). Or, nous pouvons facilement désespérer, abandonner la lutte, laisser tomber, ce qui devient une démission. Comme disciples du Christ, nous ne pouvons céder ni à la tentation de la résignation ni à la fuite dans le « je m’en foutisme ». Si nous croyons en Jésus, nous croyons en l’Inespéré, à savoir la victoire de la vie et de l’amour. Espérer, c’est être tendus vers une vie pleine, croire que du nouveau et de l’inédit peut arriver. C’est aussi s’engager, agir et rêver tout en restant réveillé. C’est garder le goût du large et des grands espaces, et en même temps travailler à faire naître un monde nouveau fait de justice, de solidarité, d’amour et de fraternité. Basée sur le Christ ressuscité, l’espérance chrétienne nous annonce et nous apporte la vie en plénitude; elle fait de nous des lutteurs infatigables pour le Royaume. Espérer c’est aussi protester et refuser de s’accommoder avec la réalité donnée; c’est refuser de croire qu’il n’y a rien à faire et que rien ne peut changer. C’est aussi lutter contre les forces du mal et de la mort qui veulent étouffer la vie et la liberté. C’est risquer de dire « non » là où tous disent « oui ». Qu’un seul se lève et nous voilà encouragés!

 UNE ESPÉRANCE À L’ŒUVRE

« Soyez prêts à tout moment à présenter une défense devant quiconque vous demande de rendre raison de l’espérance qui est en vous » (1 P 3,15). Comment répondre aujourd’hui à cette exhortation de l’apôtre Pierre? Comment témoigner de notre espérance? Dans sa lettre encyclique sur l’espérance chrétienne (Spe Salvi) de 2007, le pape Benoit XVI aborde les lieux d’apprentissage et d’exercice de l’espérance. Il mentionne d’abord la prière comme école d’espérance. En effet nous devons espérer Dieu de Dieu et maintenir le monde ouvert à Dieu. Et c’est Dieu qui peut nous faire « garder cette grande espérance qui ne peut être détruite ni par les échecs dans les petites choses ni par l’effondrement dans les affaires de portée historique….Seule la grande espérance-certitude que, malgré les échecs, ma vie personnelle et l’histoire dans son ensemble sont gardées dans le pouvoir indestructible de l’Amour…seule cette espérance peut dans ce cas donner encore du courage d’agir et de poursuivre «   (Spe Salvi, n.35).

 L’espérance s’ouvre continuellement à de nouvelles tâches car elle entrouvre de nouveaux horizons. Elle garde vivante dans notre cœur la confiance qu’il est possible de faire du neuf, de changer, d’inventer, de rencontrer Dieu. Elle nous met en mouvement et en marche car elle est la vertu du pèlerin, de l’exilé, du mendiant, du pauvre qui attend et désire. Espérer c’est entrer dans cette logique du regard porté continuellement en avant, du désir partagé et d’un cheminement fait ensemble. Quand je vois tous les trésors de générosité, de dévouement et d’amour déployés encore aujourd’hui dans notre société et par tant de baptisés-missionnaires de nos paroisses, je garde confiance.

 UNE ESPÉRANCE QUI NOUS ANCRE ET NOUS POUSSE AU LARGE

Chers diocésains et diocésaines, chers collaborateurs et collaboratrices dans la mission, votre engagement et la fidélité de votre témoignage sont source d’espérance. Continuons ensemble à ouvrir des chemins d’espoir en dépit des obstacles, des épreuves et des difficultés que nous rencontrons dans la réalisation de notre mission d’Église. Continuons d’apporter ce supplément d’espérance que nos compagnons et compagnes en humanité attendent de nous.

Si l’ancre fut pour les premiers chrétiens et continue d’être le symbole de l’espérance, ce n’est certes pas parce qu’elle immobilise notre barque et freine sa marche en avant. C’est parce qu’elle permet au navire de rester stable malgré l’agitation continuelle de la mer. Espérer contre toute espérance, cela veut dire maintenir le cap de la confiance en Dieu et en la vie malgré les courants et les vents contraires à une navigation sereine.   Comme l’écrit si bien le frère Michael Davide : « Si nous comparons notre vie à un navire et l’humanité à une flotte, il est nécessaire de renforcer notre espoir d’arriver au but et de l’atteindre ensemble. Comme le rappelle Grégoire le Grand, dans le port les navires se cognent, tandis qu’au large ils avancent sous la poussée du vent en étant alignés et libres en même temps. Dans le concret de nos navigations quotidiennes, nous sommes appelés à prendre le large et à aider les autres à en faire autant. Cela signifie cultiver, quelquefois de manière obstinée, la certitude qu’il y a de la place pour tous et de la vie pour chacun » (Humains Jamais trop humains, Salvator, 2017, p. 60)

 Continuons ensemble, au souffle de l’Esprit, à faire surgir pour les autres l’étoile de l’espérance; ce n’est qu’ainsi qu’elle brillera aussi pour nous!

 + Noël Simard

Évêque de Valleyfield


IMAGE POUR L’ANNÉE PASTORALE 2018-2019

 

Ancre : « Nous avons cette espérance comme une ancre pour l’âme, ferme et sûre » (He 6,19) Symbole de solidité, de sécurité et donc d’espérance, qui nous fait travailler au Royaume de Dieu déjà là et encore à venir. « Pour l’auteur de l’épître aux Hébreux, le monde dans lequel vous vivons est instable et passager. Nous vivons comme au milieu des courants marins puissants qui nous empêchent de demeurer fermes là où nous voudrions nous trouver. Ce qui nous retient de dériver, c’est la foi en la résurrection. Le vrai monde solide, c’est celui que nous espérons, le monde de l’au-delà, où se trouvent les réalités véritables. L’espérance de ce monde à venir constitue une ancre qui nous évite d’être emportés par tout vent ou tempête. »   (Pierre Bougie p.s.s.)

 Croix : Symbole de don, de communion, de pardon, d’abandon de Jésus, notre Maître. « Viens et suis-moi » : Il nous conduit jusqu’à la joie de la résurrection, de la Vie en plénitude et en permanence. Chemin qui nous indique la direction…Vérité qui nous révèle la signification…

 Poissons : Symbole qui dès l’origine du christianisme permet aux chrétiens et chrétiennes de se reconnaître disciples de « JÉSUS CHRIST, FILS DE DIEU, SAUVEUR (en grec ICHTUS).

 Colombes : « L’Esprit de Dieu a traversé le ciel… » depuis toujours pour nous rejoindre dans nos quotidiens, pour être en nous « souffle » aux dimensions sans frontières de dons à partager.

Mains : Mains tendues, mains offertes, mains ouvertes, mains qui pétrissent le monde, de l’amour qui transforme et donne le goût de l’Évangile.

 Eau : Signe de notre baptême qui nous unit au Dieu de l’impossible, qui nous appelle au large de l’ « Église en sortie » qui nous recueille au puits de la fidélité de Dieu.                                

 Crédits images : 123RF – modification pour les pointes de l’ancre.

 EVANGILE DE JÉSUS-CHRIST SELON SAINT LUC (5, 1-11)

 Or, la foule se pressait autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu, tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth. Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets. Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’écarter un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules.

 Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche. » Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. » Et l’ayant fait, ils capturèrent une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer. Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient. À cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus, en disant : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. » En effet, un grand effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ; et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras. » Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.


 Le Réseau des Églises Vertes a préparé des Capsules écolo.  Nous vous invitions à consulter les 8 capscules pour sensibiliser nos communautés à la sauvegarde de notre maison commune et à la protection de la Création.

À voir:  http: http://www.eglisesvertes.ca/education-2/190-decembre


MÉDITATION CHRÉTIENNE

Venez découvrir l'expérience de la méditation d'inspiration Chrétienne

Quand:  Les lundis soirs de chaque semaine (reprise des activités le 9 janvier 2017)

Heure: 19h20 à 20h45

Endroit:  Presbytère de l'Église St-Michel de Vaudreuil

               414, St-Charles, Vaudreuil-Dorion

 N'Hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations:  (514) 616-7727 ou pour confirmer votre présence.

Il nous fera plaisir de vous accueillir.


 

Message de Mgr Noel Simard

Campagne de souscription

Campagne de financement

pdf

Campagne de financement

Poids : 1.28 mo
Téléchargements : 450
Date d'ajout : Juil 21 2016